Vous souhaitez réserver

Séjours Forfaits de ski

# portrait de montagne

Virginie et Lilian, pisteurs secouristes aux Sybelles®

Portrait croisé de Virginie - pisteur secouriste à Saint Sorlin d'Arves et de Lilian - pisteur secouriste accompagné de Phénix, chien d'avalanches au Corbier. Ils vous racontent leur métier et passion : sécuriser le domaine skiable et secourir/assister les clients skieurs aux Sybelles®.

Bonjour Lilian et Virginie, quelle est votre mission sur le domaine skiable des Sybelles®?

Notre mission est de sécuriser les pistes, de porter secours aux skieurs et de les renseigner. Cela consiste par le contrôle des pistes avant ouverture, la révision du balisage et signalétique des zones de danger potentiel, le traitement des fortes pentes par des déclenchements préventifs (PIDA) ⚡, l’assistance aux personnes blessées ou fatiguées et le renseignement des clients sur les pistes ; la météo, conditions d’enneigement, risques… Nous sommes une quarantaine à couvrir les 393ha du domaine skiable des Sybelles®.

Quelle formation avez-vous fait ?
(Lilian) J’ai commencé dans l’environnement, avec plusieurs diplômes dans l’eau et le traitement des eaux. Suite à un accident de montagne (sourire 😃), j’ai passé le diplôme de pisteur secouriste 1er degré. Pour arriver à l’examen final, il faut le test technique ski, le PSE1, PSE2, CGMM, et enfin le pisteur-secouriste. Je suis également maitre chien d’avalanche avec mon fidèle compagnon Phénix.🐶

(Virginie) Je suis titulaire du Brevet national de Pisteur Secouriste 2e degré de l’artificier et de l’observateur nivo-météo. Je suis en formation pour devenir maitre-chien d’avalanches avec Rio. 🐶

Et pour être pisteur maitre chien ?

(Lilian) Il faut déjà bien connaître son métier de base et ensuite, suivre quelques préformations avec l’ADMCAS (association des maitres chiens d’avalanches de Savoie). Pour créer une équipe cynotechnique sur le domaine skiable des Sybelles®, les formateurs et conseillés techniques de l’ANENA (association nationale d’études de la neige et des avalanches) nous a orienté vers différents élevages, différentes races selon notre profil. Pour ma part, j’ai choisi Phénix 🐶 un berger belge tervuren, mon deuxième chien, à trois mois. Tout de suite, nous le mettons au travail au Corbier avec divers jeux et en le familiarisant avec le milieu dans lequel il va évoluer. Sans oublier de l’éduquer, le sociabiliser comme n’importe quel chien. A partir de 15 mois avec la validation des conseillers techniques, on peut participer au brevet national qui dure 15 jours. Une fois le diplôme validé rien n’est gagné, car comme tout être vivant il grandit, évolue et le binôme se crée. Chaque année, notre brevet est donc remis a l’épreuve lors du recyclage préfectoral. Phénix est plus qu’un ami ou un simple collègue de travail : il est de la famille !

(Virginie) Pour ma part, j’ai fait le choix de Rio 🐶 un border collie né à Saint Jean d’Arves ! J’ai participé aux premiers stages et entrainements dès cet hiver. Je suis encore en formation et en plein éducation de mon chien adoré. Il sera normalement opérationnel pour l’hiver prochain sur le secteur de Saint Sorlin d’Arves.

Météo et qualité du manteau neigeux, c’est un peu votre obsession ?

(Lilian/Virginie) Oui, comme tous les pisteurs, nous avons les yeux rivés sur la météo et la qualité de la neige ❄️. En tant que nivo-météo, nous effectuons tous les jours des relevés nivologiques et météorologiques, pour Météo-France et d’autres analystes experts. Et régulièrement, après un épisode météo particulier, nous effectuons une coupe du manteau neigeux, appelé sondage par battage pour suivre son évolution et sa stabilité. Ces relevés sont indispensables, pour anticiper, prévenir, et traiter les pentes à risques mais aussi pour renseigner les professionnels de la montagne et la clientèle désireuse d’en savoir plus sur le domaine skiable des Sybelles®.

Quelle relation avez-vous avec le service damage ?

(Lilian/Virginie) Nous côtoyons le personnel des remontés mécaniques au quotidien 🚠. Les dameurs, plus dans l’ombre, travaillent de nuit ou au petit matin et adaptent leur feuille de route en fonction des relevés que nous avons effectué dans la journée. Nous avons la chance de travailler ensemble, car ils assurent une qualité optimale du manteau neigeux et ce sont eux qui nous montent les matins de déclenchements ! 😉

Nous faisons souvent des présentations de nos métiers en commun auprès de clients vacanciers.

Est-ce un métier dangereux ?

(Lilian/Virginie) Beaucoup d’efforts on été fait ces dernières années pour diminuer les risques. Si nous appliquons et respectons autant que possible les bons usages, les risques sont faibles. Maintenant, nous évoluons dans un milieu naturel qui reste capricieux, imprévisible. Nous manipulons de l’explosif  💥 dans des pentes et des conditions souvent compliquées et la météo peut vite rendre beaucoup de situations très compliquées. Il faut donc rester vigilant, professionnel et les bons moments effaceront les mauvais.

A propos de meilleurs souvenirs, quels sont les vôtres ?

(Lilian) Il y a quelques années, avec toute l’équipe, nous avons réussi à réanimer une personne en arrêt cardio respiratoire durant près de quarante minutes à même la neige. Il est aujourd’hui en bonne santé. ♥️

(Virginie) Les émotions uniques ressenties quand tout se passe bien après des interventions compliquées et stressantes.

Merci à Lilian et Virginie de s’être prêté au jeu de l’interview 👏🏻
retrouvez les sur les pistes du 4ème domaine skiable de France
#sybelles #lessybelles #6belles #positivealtitude