Chapelle de La Rochette

La chapelle forme avec les maisons voisines un des plus beaux exemples d’urbanisme en montagne.

La première chapelle connue, bâtie en 1600 sous le vocable de St ROCH, était primitive et peu solide. Elle se trouvait au sommet du village : elle est reconstruite à neuf en 1661.
Réparée en 1787, elle se trouve en fait reconstruite presque à neuf. En 1789 on dépense encore la somme de 67 livres pour boucher les fentes, « blanchir la chapelle au-dedans » et construire quatre piliers au dehors pour empêcher les murs de s’écarter mais moins de 60 ans après, et malgré tous les soins dont elle était l’objet, ce bâtiment se trouve dans un état voisin de la ruine du fait des glissements de terrain.
On décide alors de reconstruire un nouveau bâtiment sur un terrain plus solide. Pour cela, les habitants du hameau s’engagent à répartir entre eux le règlement des frais de construction, au marc le franc de l’impôt foncier. Les travaux durent plus de 5 ans, du fait de l’insuffisance des moyens financiers ; la chapelle n’est achevée qu’en septembre 1851 et inaugurée le 20 octobre de cette même année.
Elle se trouve aujourd’hui en mauvais état et sa restauration est d'autant plus indispensable qu'elle forme avec les maisons voisines un des plus beaux exemples d’urbanisme en montagne.

Horaires

Fermé au public

  • Chapelle de La Rochette