Vous souhaitez réserver

Séjours Forfaits de ski

# portraitdemontagne

Aymeric, directeur des pistes secteur La Toussuire/Les Bottières au cœur des Sybelles

Interview d'Aymeric, directeur des pistes à La Toussuire/Les Bottières. Son credo: faire preuve de sang-froid et resté concentré quelque soient les conditions de travail et de neige.

Bonjour Aymeric, tu es donc le nouveau responsable pistes des stations de La Toussuire et des Bottières.

Oui, je suis à ce poste depuis mai 2022 mais je travaille au service des pistes de La Toussuire depuis 24 ans maintenant ! Le service pistes comprend les équipes secours dont 12 pisteurs saisonniers, 1 pisteur-secouriste féminin Chloé ainsi que 3 régulatrices. Une partie de l’équipe est de la vallée sinon provient de toute la France.

Et toi, d’où viens-tu ?

Je suis originaire de la région grenobloise. J’ai fait un BEP environnement et aménagement de l’espace rural et j’ai commencé à travailler en montagne comme pisteur dès 1999 dans l’Oisans. L’été, j’étais moniteur de voile et paysagiste en intersaison. Puis, je me suis installé en Maurienne et je travaillais sur des montages de remontées mécaniques puis sur des chantiers d’aménagements d’infrastructures de montagne comme des via ferratas, passerelles, tyrolienne, équipements en escalade. Je continuais à travailler en saison hivernale en tant que pisteur-secouriste à La Toussuire, et ce depuis 20 ans. Mon prédécesseur Patrice Fontana partant en retraite en fin d’hiver 21-22, le poste m’a été proposé : j’étais son adjoint depuis 4 ans.

Qu’est-ce qui caractérise ton métier ? En quoi consiste-t-il ?

Je gère avec mon équipe la sécurité du domaine skiable dont le PIDA (Plan d’intervention de déclenchement d’avalanches – 57 points de tir à La Toussuire + 2 gazex côté bottières). Nous avons également un travail de veille active sur la qualité du manteau neigeux et des pistes afin que les clients circulent en toute sécurité. Je gère le planning des équipes, la relation entre la direction et le personnel.
Pour être chef des pistes, il faut savoir garder son sang-froid, savoir très vite rebondir et être structuré, organisé pour bien gérer l’événement. Enfin, il faut avoir de bons et nombreux échanges avec d’autres services du domaine dont le damage et les équipes neige.

En quoi consiste ta relation avec les équipes de damage ?

Les pisteurs-secouristes font remonter à la régulatrice ou au chef des pistes les travaux à réaliser par les dameurs durant le soir ou la nuit afin d’améliorer la sécurité et la durabilité d’enneigement des pistes. Nous profitons des informations collectées par le Snow-Sat, un outil performant qui scanne la hauteur de neige sous l’engin de damage. Cela permet d’avoir une meilleure vision du manteau neigeux et des améliorations à faire en concertation avec les conducteurs d’engins de damage et les nivoculteurs, toujours pour la sécurité de nos clients sur les pistes que nous gérons et également de l’optimisation de la production de neige de culture.
Nous avons un poste de secours principal sur le front de neige de la Toussuire, puis des postes au sommet de Tête de Bellard, Grand Truc et un pisteur-secouriste mobile sur le secteur de l’Ouillon que nous partageons avec les services des pistes du Corbier et de St Sorlin d’Arves.

Quelle est ta relation avec les autres directeurs des pistes du domaine skiable des Sybelles ?

J’échange beaucoup avec les autres directeurs des pistes des Sybelles sur la météo, lorsqu’il y a un changement subit et que le domaine doit fermer ses liaisons par mesure de sécurité pour les usagers ou lorsque malheureusement, nous devons intervenir sur un accident hors-piste et pour lequel la vie des clients est engagée. Nous pouvons être amenés à envoyer des équipes d’une station à une autre en fonction du lieu de l’accident pour être très vite sur site. Nous sommes des personnes expertes de notre métier et du terrain où nous évoluons l’hiver.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Aaahhh, bonne question… Ce qui me fait kiffer, c’est d’évoluer dans une montagne folle, qu’il y a du vent, de la neige 🌨️, d’être confronté aux éléments. Et aussi, préparer le PIDA à 5h du matin seul avant l’arrivée des pisteurs.

🙏🏼 Un grand merci à Aymeric qui s’est prêté au jeu de l’interview.
Retrouvez le cet hiver sur les pistes des Sybelles #sybelles #lessybelles #pisteursecouriste #portraitdemontagne